remonterdescendre

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/09/2017
Age : 23
Localisation : Dans la forêt ~


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Dim 1 Oct - 15:37
Après quelques jours passés à proximité d'un village, les habitants avaient apparemment souhaité se débarrasser de la squatteuse qu'elle était, même si elle faisait un peu fructifier leurs commerces. N'écoutant que son égo et ne souhaitant pas une altercation de plus avec un chasseur de yokai la chauve-souris avait décidé de s'en aller séant. Sans savoir où aller comme toujours. Cela faisait quelques jours qu'elle voyageait, dans les arbres, sur le sol, de jour, ou de nuit dépendant de ses humeurs et des voyageurs qu'elle pouvait croiser. Le soleil était haut dans le ciel lorsqu'elle ne retint pas un bâillement et s'étirait de tout son long. Quelques unes de ses articulations craquaient plusieurs fois avant qu'elle ne soupire et ne relâche ses muscles. Rien de plus évident de dire que la yokai s'ennuyait. Elle pensait de plus en plus à retourner dans son clan pour passer un petit bonjour mais les mains vides comme ça, sans avoir trouvé de but…. Pas totalement une bonne idée.

Enfin, un but, elle en avait un actuellement, son ventre venait de le lui rappeler : se nourrir. Déposant son arme et prenant son baluchon, elle l'ouvrit… Hm… Non, mis à part quelques fruits il ne restait plus de poisson ou autre viande séchée. On ne parlait même pas des légumes et autres herbes. Bon et bien c'était plutôt décidé : la chasse allait commencer.

Dis comme ça, cela pouvait paraître être un challenge mais il n'en était rien. Les poissons étaient faciles à pêcher, les animaux faciles à chasser et les herbe faciles à deviner. A trouver un peu moins mais cela pouvait être plus ennuyeux qu'autre chose, au final. Reprenant son arme et montant à un arbre, une rivière était facile à voir de là-haut. Sautant d'arbres en arbres, une fois rendue à la rivière elle pourfendait quelques poissons et partait à la recherche d'herbes comestibles aux alentours. Elle en trouva quelques unes dont des baies qui seraient sans doute délicieuses. Découpant le poisson après avoir fais un feu grâce à son pouvoir d'électricité – plutôt pratique- Kagesha sortait un pot en céramique de son baluchon pour y déposer le poisson découpé, de l'eau et des baies. Elle avait même de quoi touiller un peu. L'on aurait pu croire une véritable humaine mais il n'en était rien. Manger de la nourriture humaine, c'était pratique, elle ne se voyait pas se repaître des autres yokai, et puis ça l'occupait aussi, tout ce temps de cuisson. Elle n'avait pas non plus peur d'être repérée avec le feu. Et puis si des brigands pouvaient la voir ça lui ferait une légère occupation… Tout pour ne pas s'ennuyer !

Le repas ayant fini de cuire, elle monta a un arbre pour observer les alentours et manger perchée sur sa branche épaisse. Elle s'était toujours sentie à l'aise en hauteur. Son repas était à moitié terminé alors qu'elle aperçu quelqu'un, au loin. Ses oreilles frétillaient doucement aux bruits.

«  Ohhhh… !  »

Elle ne pouvait pas bien discerner mais cette personne-là avait l'air d'être seule. Selon Kagesha il y avait deux types de personnes qui voyageaient seules : les personnes naïves ou dans l'obligation de le faire, ou bien celles assez fortes pour ne pas avoir besoin d'acolyte pour sa protection. De loin elle ne pouvait pas dire à quel type de personne appartenait l'inconnu mais sa curiosité elle, en prit un coup. Finissant son bol, le rangeant, pour ne pas perdre sa trace elle se dépêchait de sauter d'arbre en arbre, histoire d'arriver plus près, couchée sur une branche, à l'observer essayant de ne pas se faire remarquer. Si elle l'était, c'était qu'il était bon, sinon, elle pourrait retourner à ses occupations… Elle ne pouvait néanmoins camoufler un sourire due à une excitation…. Ah la curiosité !

_________________
Tenue :
Haori Hakama Geta
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Dim 1 Oct - 20:35
La journée avait mal commencée depuis le début, entre ces chasseurs de yôkais trop présomptueux et les villageois qui s’étaient cru plus malins que lui à essayer de le faire tomber dans un piège stupide… Non mais sérieusement ? Il avait donc mis les premiers hors d’état de nuire et pillé les seconds. Enfin, pour ce qu’il avait pu voler… Pas grand-chose, en réalité. Quelques babioles usées et du tissu à peine bon marché. Quelle plaie.

Et comme si cela n’avait pas suffi, les galères s’étaient encore enchaînées, un peu comme si la poisse collait aux pattes du Kitsune. Alors, oui, peut-être qu’il avait un peu pénétré sur un territoire qui n’était pas le sien et sur lequel il n’avait strictement rien à faire, mais bon… Il ne comptait pas non plus s’y installé, eh ! Un peu de tolérance entre-yokais, ça ne parle à personne ? Il faut croire que non, surtout pas aux imbéciles qui se pensent plus fort que tout le monde alors que Zuruine a clairement l’avantage tant de force que de vélocité.

Voici comment il avait été réduit à devoir dévorer des yokais de faibles niveaux pour que l’on daigne enfin lui foutre la paix à laquelle il aspirait. Non mais vraiment… Et en plus sa fourrure était toute tâchée, maintenant ! Il fallait qu’il se baigne le plus vite possible sinon il allait vraiment mal le vivre. Et pour rajouter une couche au mauvais enchaînement des choses, il avait une blessure à une patte. E n’était pas une entaille très profonde, certes, mais elle n’en restait pas moins désagréable à endurer. Zuruine la lécha avec application avant de ne plus pouvoir résister à la tentation d’un bon bain immédiatement.

Son odorat le guida jusqu’à une rivière, distance de deux ou trois kilomètres par rapport à là où il se trouvait jsuqu’alors. Il s’y rendit presque en galopant ; le plus tôt il pourrait se laver, le mieux il se sentirait.

Il y avait au moins un avantage à cet affrontement entre yokais, au moins maintenant il avait le ventre plein. Ce n’était en rien son met favori, loin de là – les yokais sont toujours amers sous la langue ! – mais c’était un point positif comme un autre et il tenta de s’y raccrocher comme il le pu. C’était toujours ça.

Parvenu jusqu’à la rivière, il ne perdit pas une seule seconde pour aller y plonger d’abord ses pattes, puis le reste de son corps, imbibant sa fourrure avant de s’ébrouer dans les règles de l’art une fois de nouveau sur ses quatre pattes. Zuruine répéta l’opération à trois ou quatre reprises, jusqu’à être sûr et certain que sa belle fourrure blanche était débarrassée de la moindre trace de souillure. Impossible pour lui de s’imaginer errer çà et là avec un apparat sale ! Et puis quoi encore ! Un renard qui se respecte est un renard propre, tout le monde le sait !

Ceci étant dit, ce n’était pas parce qu’il avait été absorbé quasi-entièrement par son bain frais qu’il en avait oublié où il était. Zuruine gardait toujours une oreille attentive, sur le qui-vive. C’était son meilleur atout de survie après sa force et son agilité, après tout. Et là, il n’était clairement pas seul. Alors, ne détournant pour autant pas le regard de son office – il était reparti lécher sa plaie à la patte, désormais assis dans l’eau – il déclama malgré tout quelques paroles. « Si tu comptes m’attaquer je ne saurais que trop te conseiller de remettre ce projet à plus tard, je suis de très mauvaise humeur et j’ai dévorer mon quota de yokai pour la journée, merci donc de m’éviter une tâche si pénible une fois encore. » N’était pas Zuruine qui voulait, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/09/2017
Age : 23
Localisation : Dans la forêt ~


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Dim 1 Oct - 21:08
S'approchant de plus en plus du lieu désiré, au fur et à mesure Kagesha pouvait distinguer la forme avec un peu plus de précision. Bien plus en réalité, il ne s'agissait pas que d'un yokai, mais bien d'un renard géant à neuf queues qui se lavait dans l'eau. C'était du sang ? Ha, il devait certainement ressortir d'un combat, sa fourrure était bien tâchée, preuve au moins qu'il savait se battre et qu'il n'était pas un yokai sans clan qui allait ça et là. Même si elle n'était pas encore certaine de son niveau, elle ne pouvait qu'être enjouée par cette découverte.

Souhaitant vérifier le niveau de la bête, Kagesha s'assied sur une branche à une certaine distance de sécurité, cachant tout de même légèrement sa présence histoire de ne pas être repérée par un simple yokai à l'instinct développé. C'était un regard après tout. De ce qu'elle voyait, il avait une blessure et léchait celle-ci tout en restant dans l'eau. Il ne mis pas trop de temps à réagir et à lui parler. Les yeux de la yokai devinrent brillant. Il l'avait remarqué ! Ses paroles ressemblaient à ce qu'elle attendait, n'importe qui pourrait penser qu'elle allait attaquer, mais ce qui pouvait paraître étrange était qu'il disait plus tard et non pas abandonner tout court. Etait-il intéressé ? Enfin, ce n'était pas du tout le but premier de Kagesha, elle préférait oublier mais gardait l'indication dans un coin de sa petite tête de chauve-souris. Il mentionna être de très mauvaise humeur et qu'il avait dévoré pas mal de yokai aujourd'hui et qu'il ne souhaitait pas recommencer. D'une certaine impatience malgré son calme, Kagesha ne tarda pas vraiment à lui répondre, elle ne voulait pas déclencher de combat inutile quoi qu'amusant certainement.

«  Je ne cherche pas à te combattre.  »

Pour appuyer ses propos et aussi éviter de le mettre trop en colère, Kagesha se leva et sautait un ou deux arbres avant d'atterrir à quelques mètres de lui, gardant toujours une distance de sécurité. C'était peut-être imprudent de se montrer mais pour la yokai c'était comme un gage de fiabilité. Elle prit son arme et la planta derrière elle dans le sol tout en laissant bouger ses oreilles avant de se laisser aller en arrière, croisant les jambes. S'il se montrait agressif et violent elle se préparait évidemment à sauter en arrière mais pour le moment ce n'était pas le cas.

«  J'ai juste vu quelqu'un pas loin alors je me suis dis, et si on allait dire bonjour ? Je m'appelle Kagesha et toi ?  »

Un sourire légèrement taquin sur les lèvres Kagesha se mis légèrement en arrière, appuyant sa main sur le sol ou ses griffes étaient perceptibles pour avoir un meilleur équilibre.

«  T'étais pas mal ensanglanté toute à l'heure, on t'a cherché des ennuis ?  »

_________________
Tenue :
Haori Hakama Geta
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Mar 3 Oct - 19:29
Le goût âpre et indélicat du sang des yôkais qu’il avait dévoré il y a peu de temps restait rivé sur sa langue, souillant ses papilles qui savaient se faire délicates. Zuruine avait beau se rincer la gueule avec l’eau claire de cette rivière, rien n’y faisait pour le moment. C’était décourageant mais il semblait que seul le temps saurait lui apporter le maigre réconfort de ne plus avoir ce dégoutant parfum coincé entre les crocs. Il devrait faire preuve de patience, concept avec lequel il avait bien du mal – et ce, depuis toujours, il l’admettait.

Il aurait pu faire avec s’il avait été seul, en simple compagnonnage avec la solitude qui parvenait à le calmer par moment… Mais il semblait d’ores et déjà que le destin lui ait refusé toute possibilité de retraite en solitaire. Une voix intrusive perturba son espace vital, bientôt suivi par une silhouette ridiculement petite de jeune femme à la crinière de feu. Rien qu’à l’odeur, le renard sû qu’elle n’était pas humaine. Une yokai, donc, comme lui. Il n’y avait rien d’humain, chez elle, si ce n’était son apparence dérobée. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui vouloir ?

« Je t’en poses, moi, des questions ? » Il sorti de l’eau, cette fois dans le dessin de ne plus y replonger, et vint s’ébrouer sur la berge, prenant soin de se délester du plus d’eau possible. Il souhaitait voir sa fourrure sécher le plus rapidement possible, hors la fin d’après-midi approchait et la nuit également dans le sillage de cette dernière. S’il ne voulait pas subir les morsures du crépuscule, il devait se hâter de ne laisser aucune ouverture humide le long de sa belle toison. « Je me fiche bien de ton nom, laisses moi tranquille et je n’aurai pas à te dévorer, c’est aussi simple que cela. »

Il retenait tout de même le nom. Kagesha. En admettant que c’était bel et bien le sien, sait-on jamais que cela puisse constituer une information intéressante pour la suite des événements. Non pas qu’il envisageait de rester en compagnie de cette enfant plus longtemps que nécessaire – une fois qu’il se rait bien sec il repartirait -, mais Zuruine savait pertinemment que la vie pouvait parfois être joueuse et réserver pas mal de surprise. « Tu n’as rien de mieux à faire que de venir pourrir mon espace ? Je n’ai pas envie de répondre à des questions stupides, le lutin. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/09/2017
Age : 23
Localisation : Dans la forêt ~


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Mar 3 Oct - 20:13
Assise tranquillement sur le sol, non inquiétée par la situation Kagesha faisait de son mieux pour entamer une conversation et faire connaissance avec le renard. Celui-ci n'avait pas l'air d'apprécier, pour autant sa colère n'avait pas augmenté, du moins c'était l'impression qu'elle avait, difficile de trouver l'expression d'un renard, dans tous les cas il ne grognait pas c'était… pas mal… ?

«  Eh bien techniquement tu me poses une question, oui, haha. Mais ça serait chipoter  »

Affichant un sourire taquin la yokai le laissait sortir de l'eau avant de se présenter et de toujours essayer de lui parler. Il ne souhaitait apparemment ni répondre à ses questions ni lui parler, menaçant de la dévorer, à cela elle ne plus que ricaner, sans se moquer, son but n'était pas de le rabaisser ou de se sentir supérieure.

«  Je pense que tu es loin d'avoir besoin de me dévorer. En plus je ne pense pas que je me laisserai faire ~ mais comme je te l'ai dis je n'ai pas spécialement envie de me battre.  »

La yokai était mentalement prête à sauter et à reculer même dans cette position peu avantageuse dans un combat. Il ne semblait de toute façon pas la charger, juste sortir de l'eau pour se sécher. Patiente, la jeune femme attendait un peu qu'il lui réponde. Finalement, il lui posa une question, même si celle-là semblait être rhétorique, ce n'était pas grave, ça ressemblait à un semblant de conversation !

«  Non, vraiment rien de mieux ! Si tu ne veux pas réponde à des questions stupides, dis-moi quel genre de questions ne le sont pas, stupides, et je serai ravie de te les poser.  »

Penchant un peu la tête Kagesha lui souriait toujours d'une manière un peu taquine restant alerte à son environnement.

«  D'ailleurs tu ne sécherais pas plus vite en prenant une apparence plus humaine ? Enfin, si tu peux le faire, mais j'ai dans l'idée que tu peux.  »

Moi grand, moins de truc à sécher non. Et dans le même temps elle voulait savoir s'il en était capable. Les yokai qui ne pouvaient pas le faire étaient bien souvent moins puissant. Les questions qu'elle posait n'étaient pas si stupides, au contraire, chacune avait un but, de voir comment il allait réagir au minimum. Dans tous les cas il avait l'air plutôt intéressant, elle avait enfin trouvé quelqu'un qui attirait son attention !

_________________
Tenue :
Haori Hakama Geta
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Mer 4 Oct - 14:16
Très bien, il avait compris à qui il avait affaire. Une emmerdeuse de première, le genre à coller une tierce personne jusqu’à l’épuiser. C’était bien sa veine ; lui qui aspirait à un peu de calme, il pouvait abandonner cette douce idée dès à présent. Bon, au moins elle ne semblait pas décidée à l’attaquer, ce qui était une bonne chose – non pas qu’il ait peur d’elle, bien au contraire, mais il était juste fatigué et lassé de combattre pour aujourd’hui. Continuant donc de se sécher en s’ébrouant, Zuruine fini par soupirer. S’il ne lui répondait pas au moins un peu – pour lui faire croire qu’il lui portait un quelconque intérêt – elle allait se mettre à faire la conversation toute seule. Et plutôt s’arracher une queue que de subir une chose pareille.

« Qui te dis que j’ai besoin de tes conseils pour savoir quoi faire de ma forme ? Je suis un Kitsune, je fais encore ce que je veux et là, je n’ai pas envie de reprendre ma forme plus humaine alors laisse-moi tranquille, tu seras gentille. » Il eut alors l’idée de se servir de son Kitsune-bi pour le faire glisser sur sa propre unité. Auréolé d’un feu bleu et presque dansant, Zuruine sentit bientôt sa fourrure être parfaitement sèche. Praticité d’être un yokai dans son genre. Ceci fait, il vérifia que sa robe ne présentait plus aucun défaut – et apparemment il n’y avait rien à signaler et s’étira un peu, tout en longueur, à la manière d’un chat. Il était épuisé par cette maudite journée et espérait bien ne plus en revivre une semblable avant très longtemps.

Couché, il se remit à prendre soin de sa plaie à la patte. Mais l’autre petite chose était toujours là. Rah. « Et toi tu n’as pas mieux à faire que de venir m’embêter de la sorte ? Et puis, c’est quoi ces oreilles toutes difformes, d’abord ? Qu’est-ce que tu es exactement ? »

Une yokai, ça, c’était déjà sûr et certain. Et après ? Car il existait au moins autant d’espèces de Yokai qu’il existait d’humains sur ces terres – au moins ! Et la curiosité naturelle des renards prit le dessus sur Zuruine, l’espace d’un instant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/09/2017
Age : 23
Localisation : Dans la forêt ~


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Jeu 5 Oct - 12:31
Kagesha avait sciemment laissé passer l'insulte vu qu'il était énervé et qu'en plus elle savait très bien qu'elle le dérangeait, mais c'était un peu injuste, s'il la traitait de lutin c'était parce que sa forme de yokai était grande… Enfin…. C'était de bonne guère, elle préférait ne pas s'en formaliser. Au contraire, elle essayait d'en savoir plus sur lui, jaugeant sa puissance, sa remarque sur une forme éventuellement humaine ne lui plut vraisemblablement pas, mais au moins elle en était sûre, il en possédait une. La justification du « je suis un kitsune, donc je fais ce que je veux » était assez drôle en soit tellement cela n'avait pas de sens. Levant la main elle lui annonça.

«  Soit, soit, tu fais en effet ce que tu veux.  »

Oui en effet et… Kagesha aussi, restant avec lui, ne partant pas, faisait ce qu'elle voulait. Elle observait on kitsune-bi qu'il utilisait pour se sécher. Ha et bien pourquoi pas aussi, c'était une solution comme une autre et en plus cela lui permettait de voir un petit peu ses pouvoirs, ce n'était pas plus mal ! Tant qu'il ne décidait pas de l'utiliser contre elle…. Ce qui ne semblait en effet pas lui traverser l'esprit….

Séché, il fini par se coucher sur la rive avant d'entamer lui-même la conversation. Une joie pour Kagesha même si elle restait toute relative ! Hein comment ça ses oreilles ? Instinctivement, celles-ci bougèrent et elle leva un peu les yeux, les touchant et les regardant.

«  Qu'est-ce qu'elles ont mes oreilles elles sont pas difformes, elle sont normales ! Je suis une Koumori Yokai ! Et d'ailleurs non je n'ai vraiment rien à faire d'autre c'est dommage. Tu veux toujours pas me dire comment tu t'appelles au moins ?  »

S'étirant toujours un peu Kagesha fit quelques pas pour prendre son arme et monter sur un arbre. Signe que la yokai avait décidé vraisemblablement de s'installer. Elle se fit une place confortable sur la branche qu'elle avait trouvé et planta sa lame dans le tronc histoire qu'elle ne tombe pas.

_________________
Tenue :
Haori Hakama Geta
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Mer 11 Oct - 19:09
Désormais qu’il était sec et apparemment hors de danger, Zuruine voulait profiter d’un moment de détente avant de repartir vers une direction aléatoire, comme à son habitude. Seulement cette autre démone ne paraissait pas l’entendre de cette oreille – le renard eut un rire solitaire en ayant cette réflexion-ci, du fait des oreilles plus qu’apparentes de l’invitée auto-proclamée comme bienvenue. Alors que je n’étais pas le cas, en aucune mesure. Ceci étant dit, l’enfant d’Inari compris bien vite que la demoiselle ne s’en irait pas si facilement. Alors, dans un soupir guttural, Zuruine leva les yeux au ciel et déclama alors son identité.

« Zuruine. Voilà, satisfaite ? Tu peux t’en aller, maintenant ? » S’il restait relativement poli, n’importe qui pouvait encore sentir le timbre de contrariété qui résonnait dans sa voix.

Ceci étant dit, même s’il l’avait voulu, Zuruine n’aurait pu se prélasser davantage dans le soleil couchant et ses délicieux rayons. Car, alors qu’il allait continuer à pester contre sa blessure à la patte – qui allait probablement le démanger quelques jours -, des cris se firent entendre, non loin. Le vent portait les voix plus aisément, aussi Zuruine n’aurait su dire à quelle distance, précisément, se situait l’épicentre e ce brouhaha. Tout ce qu’il était capable d’avancer comme certitude, c’était qu’il été ici question d’être humain. Pour le moment en tout cas, il ne sentait rien de plus que les odeurs pestilentielles d’hommes qui ne se seraient plus lavé depuis des jours entiers.

Par tous les dieux du territoire, les humains étaient-ils donc frileux au point de ne pouvoir aller se purifier dans les cours d’eau ?! Le renard eut une tête dépitée. Puis, de mauvaise humeur, il planta son regard rougeâtre sur la yokai des montagnes. « Tu m’as porté la poisse, je suis sûr que c’est de ta faute si je n’ai pas pu rester tranquille ! » C’est que mine de rien, il en avait vraiment marre, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/09/2017
Age : 23
Localisation : Dans la forêt ~


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Ven 13 Oct - 14:39
Histoire de ne pas trop énerver le yokai avec lequel elle tentait de discuter, elle finissait par s'éloigner pour lui laisser un peu d'espace et éventuellement se reposer. En revanche elle n'avait pas du tout perdu l'envie de faire connaissance, au contraire, c'était juste pour qu'il ne la déteste pas. Il ne dit d'ailleurs plus rien concernant ses oreilles – au moins il ne l'avait pas contredite- mais en revanche il lui annonça son prénom : Zuruine. Un grand sourire s'afficha sur les lèvres de la yokai, contente d'avoir un prénom !

«  Non je ne m'en vais pas mais je reste juste sur ma branche, tranquille ! Merci pour le prénom, Zuruine.  »

Kagesha réfléchissait déjà aux éventuels surnoms sans en dire, ce n'était pas le moment il pourrait la gronder encore parce qu'il était mal luné ! Les oreilles de la jeune femme se mirent à bouger lorsqu'elle entendait des cris.

«  Hm ?  »

Se laissant tomber en arrière pour pouvoir se retourner sur sa branche, attachée telle une chauve souris à celle-ci, Kagesha essayait de repérer une forme. Elle n'eut pas le temps de dire grand-chose, outre remarquer à l'odeur que c'était des humains qu'il lui mis les malheurs du monde sur le dos, elle pouvait sentir son regard perçant sur elle même si elle ne le regardait pas.

«  Hey ! Comme si c'était de ma faute si des humains squattent par ici ho ! Bon j'vais voir, tu me suis si tu veux.  »

S'il partait Kagesha pourrait de toute façon rapidement le retrouver. Prenant son arme plantée, elle se laissa tomber pour aller sur une branche moins élevée et sauter à nouveau de branches en branches jusqu'à trouver un endroit où elle pouvait voir qui était à l'origine de ce cri, ce qu'il se passait et s'il fallait éventuellement s'en aller ou passer à l'action.

_________________
Tenue :
Haori Hakama Geta
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} | Dim 29 Oct - 17:20
Il ne souhaitait qu’une chose, que cette maudite journée se termine enfin. Se rouler en boule et dormir sans que qui que ce soit ne vienne lui casser les pattes. Il en avait assez bavé pour les dix ans à venir, au moins ! Une décennie, c’était relativement peut lorsque l’on est éternel comme Zuruine. L’avantage d’être un démon, sans doute. Il estimait faire d’autant plus de concessions en agissant ainsi. Très sûr, de son fait, donc, il prêta encore plus attention à ce petit groupe qui ne cessait de se rapprocher d’eux. Pourquoi ne pouvaient-ils tout simplement pas dévier plus loin ? C’était trop leur demander ? Hu, les êtres humains le faisaient désespérer. Vraiment.

La démone chauve-souris aux oreilles étranges de nouveau hors de vue – mais il savait malgré tout qu’elle ne devait pas être très loin -, Zuruine ne put que la héler en espérant qu’elle l’entendrait – sa voix portait après tout et il n’y avait pas de vent contraire. « Alors ? Tu vois quelque chose ou pas ? » Autant qu’elle puisse se rendre utile un minimum, après tout !

Mais quelque chose intriguait le renard. Alentours se répandait une odeur étrange, non-humaine… Mais pas totalement démoniaque non plus. Le grand et vieux renard ne tarda pas à comprendre de quoi il retournait. Un hybride. Oh… Serait-ce pour cela que ces humains-là s’aventuraient si loin de leurs terres habituelles ? Pour chasser un hybride ? Zuruine gronda, soulevant ses babines et dévoilant ses dents acérées. Cela lui rappela son premier enfant, son fils. Un hybride lui aussi. Il ne pouvait tolérer que l’on s’en prenne à ces êtres-ci sous prétexte qu’ils sont l’alliage d’une union considérée à tort comme contre-nature. « Essaies de repérer un hybride, tant que tu y es. Et où que tu sois. » Il savait qu’elle n’avait pas quitté la zone, mais de là à la chercher ? Non, il n’en avait pas envie.
Pour l’heure, il se tenait surtout prêt à accueillir les chasseurs d’hybrides, si tel était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine} |
Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'adore, moi non plus {PV : Zuruine}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» T'embêter ? J'adore ça! ► Feat. DrewDrew Carter
» je te hais de tout mon corps mais je t'adore (jamie&sarah)
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Cavalia
» Je commençe seule, et je veut des avis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inuyasha - The last battle :: RPG | Époque Sengoku :: Forêts-
Sauter vers: