remonterdescendre

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Z U R U I N E ▬ My wish should be your command!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Sam 30 Sep - 19:17
ZURUINE
Scream it again; my name



Informations

NOM : Aucun, c'est un démon, voyons.

PRÉNOM : Zuruine, littéralement 'le son de la Ruse'. Difficile de dire si sa mère savait qu'il serait un futur ouragan sur pattes mais au moins, l'étiquette correspond plutôt bien au produit.

AGE : Il a arrêté de compter après ses 500 ans.

PERIODE DE FAIBLESSE ///


SEXE : ♂♂♂♂

GROUPE : Démons.

CATÉGORIE(s) ARME : Zuruine peut prendre l'apparence d'un immense renard blanc à neuf queues. Il est véloces et très rapide bien qu'ayant quelques lacunes en attaques de front soutenues. Il préfère cependant ses deux lames; Shirayuki no Kitsune, son sabre rien qu'à lui et plus récemment... Kusanagi no tsurugi, qu'il a barboté dans le plus grand des calme à un type qui avait l'air important. Il l'a rendra peut-être un jour. Peut-être pas. Pour l'instant elle est à lui.

AVATAR : Kogitsunemaru - Touken Ranbu

Derrière l'écran

PSEUDO : Baghera/Cardinal Red
AGE : 26 ans
OU AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Facebook!
EXPÉRIENCE RP : 7 ans de rp cette année 8D
AVANCEMENT DANS INUYASHA : J'ai tout fini depuis des années ♥️♥️♥️
FRÉQUENCE DE PASSAGE : Autant que possible!
AVIS SUR LE FORUM : INUYASHA. CA SE SUFFIT A LUI MEME ♥️
Description psychologique



  Zuruine est un ensemble de qualités et de défauts qui le parcourent tel une vaste plaine vallonnée. Le cœur battant et la malice accrochée aux yeux, le renard ne s’encombre nullement de ce qui autrefois le maintenait docile et tranquille. Une affreuse mésaventure avec un village d’humain lui fit rompre le serment qu’il leur avait fait de les protéger et ses mains seront à jamais tâchées du sang de ces hommes et de ces femmes ; vermines rampantes qui ne faisait que s’enorgueillir d’une trahison insensé – au regard de Zuruine tout du moins.

  Pour autant, il ne regrette en rien ses actes passés ; après tout, qui irait lui reprocher quoi que ce soit, maintenant ? C’est le sourire aux lèvres, bien souvent, qu’il avance pour fendre chemins et autres sentiers battus. Zuruine ne tient que peu en place ; il a besoin de découvrir, d’expérimenter. Que ce soit ce monde où un autre, quelle importance ? Il veut sans cesse voir de nouvelles choses, expérimenter, rencontrer, discuter, affronter. C’est un individu dont l’énergie ne semble guère inclinée vers l’extinction – bien au contraire.

   C’est également un séducteur invétéré, qui aime à prendre ce qui ne lui appartient pas avant de s’en désintéressé… Surtout avec les femmes. Humaines, démones ou hybrides, il ne fait aucune différence ! Le verbe haut et les lèvres pourvues d’une pulpe rebondie ont su faire tomber sous son charme bien des malheureuses, lesquelles ne se rendirent compte de leurs erreurs que trop tard. Car Zuruine n’est point versé dans la fidélité. Bien que marié de nombreuses fois, ses mariages ne sont jamais pérennes ; il finit toujours pas s’enfuir… Avec plus ou moins de discrétion selon l’humeur et les facteurs alentours. Mais il ne faut pas non plus penser qu’il le fait –toujours – par plaisir sadique. Non, Zuruine se désintéresse, mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas été sincère au moment où il a demandé en mariage sa concubine du moment. Il n’a simplement pas trouvé personne qui saurait le faire renoncer à sa mauvaise habitude filer avec le vent dès qu’il en ressent le besoin. Un jour peut-être la trouvera-t-il, peut-être pas. Qui peut le dire ?

  Le renard aime à dérober, également, les objets qu’il trouve particulièrement affriolant. Il n’hésitera pas à semer discorde, zizanie voir même un peu de sang çà et là si cela lui permet d’obtenir ce qu’il veut. Quelque peu capricieux après avoir été surgâté par sa mère, il en oublie parfois que tout ce qu’il désire ne peut pas simplement lui appartenir parce qu’il le demande ‘gentiment’… Ou méchamment, d’ailleurs. Il manque cruellement de retenue lorsqu’il se met à agir de la sorte, comme un enfant qui aurait grandi bien trop vite – ce qu’il est de temps à autre, autant être le plus honnête possible.

  Autrement… Il voue aux humains une indifférence presque menaçante. Depuis ce qu’il estime être une trahison impardonnable, il regarde les êtres humains comme des créatures qu’il ne souhaite pas aider – ou alors seulement s’il s’ennuie ou y trouve un intérêt derrière. Fourbe et peu enclin à coopérer si cela ne lui apporte rien, il n’est plus que l’ombre émaciée du protecteur qu’il fut autrefois. Et même si cette époque tend parfois à lui manquer, il n’en dira jamais rien. Question de fierté. Nahmaisoh.

  En revanche, s’il y a un point sur lequel il est irréprochable, c’est sa paternité. Zuruine, avec ses cinq cent ans passés, a eu le temps d’engendrer une bonne descendance aux origines multiples et variées. Mais il aime tous ses enfants de la même manière ; preuve en est, il a fait bâtir un village pour sa progéniture uniquement, bien cachée au milieu d’une forêt et protégée par divers sceaux magiques. Il ferait n’importe quoi pour eux et mourir lui semblerait n’être qu’une caresse si cela pouvait permettre de les sauver. Ils sont son plus précieux trésor et il les défendra au péril de sa vie s’il le fallait ; sans hésiter une seule seconde. Qu’ils soient entièrement yokai ou seulement hanyou, cela ne change rien à l’affection qu’il leur porte. La ‘pureté’ que certains démons invoquent ne lui fait ni chaud ni froid. Par ailleurs, il a déjà décapité un démon qui souhaitait se repaitre de ses petits hybrides. Aucun remord, aucun regret. Les siens ne doivent pas être affectés par la cruauté d’autrui, tel est son credo.

  Sa protection, à plus large échelle, se vaut aussi pour ses amis proches, son entourage. Même si ces derniers ne remarque pas toujours à quel point le renard peut tenir à eux ; ce dernier dissimulant le tout sous une épaisse couche de sarcasme et d’ironie, parfois. Ainsi est Zuruine. Pour simplifier le tout, nous pourrions tout simplement dire que même si ce renard est loin d’être la plus merveilleuse et bienveillante des personnes, il n’irait point chercher les problèmes – enfin pas trop – ni tuer pour simple plaisir de faire couler le sang. Il est têtu mais en aucun cas sadique.

Histoire



La vie de Zuruine n’est nullement faite que de joies ou de peines. Il a connu les deux extrémités et plus encore ; leurs ramures et les fruits récoltées sur ces dernières. Parfois doux, parfois amères, les leçons tirées de ces bienfaits ont formées le renard comme il se trouve être aujourd’hui. Croquez donc vous aussi dans le verger de ses souvenirs et imprégnez-vous de la senteur de son passé. Qui sait, peut-être que votre impression à son sujet pourrait s’en retrouver changée au bout du chemin. Nul ne peut le dire à l’avance. Commençons donc.


Il naît il y a un peu plus de cinq cent ans désormais. Fils d’Inari, la renarde bienveillante, Zuruine est baigné dès sa naissance dans l’amour de sa mère et les bienfaits des récoltes engendrées par les pouvoirs de cette dernière. Il ne manque de rien et, s’il ne connait guère son père, le renardeau qu’il était alors n’en demeure pas moins heureux. Ainsi se passe donc sa vie jusqu’à ce qu’il soit en mesure d’être considéré comme étant un ‘adulte à part entière’.

Il aurait pu partir, quitter le nid familial – surtout depuis l’arrivée inopinée d’un petit frère dont il n’a su trop quoi penser, au départ -, mais non. Zuruine a tenu à rester auprès de sa mère, aux côtés de ce village d’humains auquel elle semble tenir plus que de raison. Le démon ne se pose aucune question, si sa mère les aime et les protège alors c’est qu’il doit y avoir une bonne raison à cela. Et il fera de même s’il le faut pour faire sourire sa mère. Il s’improvise gardien à son tour, amenant les bonnes nouvelles des récoltes abondantes chaque année, sans jamais faillir à sa tâche. Les humains d’ici semblent les aimer, même si eux ne sont pas humains du tout. Zuruine a mis un moment à comprendre qu’ils étaient différents d’eux ; déjà par ce qu’il ne vieillissait plus depuis qu’il avait son apparence d’adulte. Mais puisque la communication et la cohabitation s’établi plus que bien entre les deux espèces, pourquoi se méfier ? Il n’y a aucune raison à cela.

De cette période sa vie, Zuruine obtient même son premier enfant. C’est un hybride, un « Hanyô » comme disent péjorativement les autres démons se revendiquant « de sang-pur ». Mais les renards ne veulent pas les écouter et Zuruine veille tendrement sur ce premier bébé qu’il chéri rapidement plus que tout. C’est une nouveauté pour lui et malgré ses cent ans passés, il se surprend à en être émerveillé comme le serait un nouveau-né. Akise lui a donner cette merveille comme ‘présent’. Zuruine n’est pas à proprement parler amoureux d’elle, mais l’affection qu’il lui porte est bel et bien présente. Alors, il laisse son petit auprès de sa mère, songeant que c’est mieux ainsi. Il vient cependant lui rendre visite régulièrement, à intervalles suivis.

La vie aurait pu continuer ainsi, entre les offices auquel se pliaient le démons, ses balades qui avaient la douteuses tendances à durer plusieurs jours voir parfois plusieurs semaines, ses moments de complicités toujours aussi fort avec sa mère en dépit des années déjà endurées… Oui, tout aurait pu continuer. Mais tout ne le fit point.

Un soir sans lune, alors qu’il revenait de l’une de ses escapades impromptues – puisqu’il n’avait pas prévenu sa mère qu’il avait décidé d’aller ainsi prendre l’air -, Zuruine perçu dans les fragrances du soir une bien désagréable odeur. Détestable, même. Le sang. Mais point n’importe lequel, puisqu’il ne se serait pas inquiété pour une souris blessée, non. C’était là le sang de sa mère, qu’il sentait dans l’air. Le sang d’Inari.

Sans attendre, il avala la distance entre lui et le village en quelques instants seulement, poussé par son instinct et sa vélocité. Ce qu’il découvrit au centre du village le glaça alors d’effroi. Il se figea un instant. Sa mère, Inari, gisait là dans une mare de sang. De son sang. Et les villageois, aux outils maculés de carmin, le dévisageaient avec un air surprit. Sans doute ne s’attendaient-ils nullement à ce qu’il arrive ainsi. C’est pourtant ce qui est arrivé en cette funeste soirée.

Sans réfléchir davantage, Zuruine se précipita vers sa mère, la prenant à plein bras. Elle respirait encore. Ses blessures étaient importantes mais si elles étaient soignées rapidement, alors elle pourrait peut-être s’en sortir. Mais le feu de la colère le consumait déjà et, dans un ultime grondement, alors que les humains manifestaient d’en avoir assez de devoir dépendre d’une ‘maudite renarde’ pour les récoltes, Zuruine lança son Kitsune-bi sur les indigents. Il les brûla tous ce soir-là. Leurs maisons furent détruites, ravagées et leurs troupeaux démembrés. Rien ne fut épargné. Les flammes se repaissaient de ce goulu repas qui leur était offert avec un zèle sans fin.

Alors qu’il se tenait debout face à ce désastre et ce chaos, une silhouette tenta d’attaquer Zuruine avec une arme désuète, un simple sabre en bois. L’arme se brisa sur le bras du renard, lequel détourna son regard pour remarquer Akise et le masque de haine qu’elle arborait alors. La saisissant par le cou, le démon se vit offrir une nouvelle vision crève-cœur. Son fils était là, à quelques mètres de lui, le visage mangé par un affreux hématome. C’est là qu’il comprit. Il avait été aveugle, il avait cru, tout comme sa mère, à la bonne volonté de ces humains, à leur honnêteté. Il s’était fait berner comme un imbécile et ses plus proches avaient eu à en payer le prix. Serrant les dents, il brisa la nuque d’Akise comme s’il n’avait été question que d’une brindille, et envoya son corps se consumer dans l’un des brasiers bleus alentours. Posant ensuite un genou à terre, il invita son enfant à le suivre ; chose que ce dernier fut sans hésiter. Enjoignant le petit à s’accrocher fermement à son cou, Zuruine se redressa ensuite pour aller cueillir le corps inerte de sa mère. Il devait faire vite et la ramener à son antre pour l’y soigner de toute urgence. Il quitta les lieux non sans maudire les sols et l’endroit autant qu’il le pu.

Dans ce décor chaotique prend au moins place une lueur positive ; Inari survécu à ses blessures. Un Yokai ami de la petite famille vint panser ses plaies tandis que ses fils – et son petit-fils lui venait autant que faire se peut en aide.

Ce fut le début d’une bien longue réflexion pour Zuruine aux termes de laquelle il décida que les humains étaient tous des êtres méprisables, abjectes et laids. Il avait été trompé une fois par ces vermines, qu’est-ce qui les empêcheraient de recommencer ailleurs ? Ne voulant guère prendre de risque, Zuruine décida de rejeter le statut de gardien qu’il avait jusqu’alors et de reprendre la totale liberté qu’il n’aurait jamais dû abandonner, en y réfléchissant bien. Devenant un individu aux semelles de vent, il prit la décision ne plus obéir qu’à son instinct, s’amarrant parfois quelques semaines, parfois plusieurs mois çà et là, mais repartant toujours sur les chemins, inexorablement. Durant ses escales, parfois, fleurissaient de nouvelles vies, qu’il faisait de son mieux pour récolter par la suite et les emmener en sécurité. Il n’avait plus confiance qu’en sa propre personne ainsi que sa mère pour veiller sur sa progéniture. Et il devait la protéger à tout prix ; voici pourquoi il construisit de ses mains et de ses crocs un village mirifique où il fait bon vivre pour ses petits. Qu’ils soient hanyous ou yokais, Zuruine n’en a que faire, ils sont tous protégés au cœur d’une forêt isolée ; derrière des barrières magiques dont le renard demanda la fortification à plusieurs reprises.

Il est désormais plus libre que jamais et ne compte guère s’arrêter en si bon chemin. Qu’il est bon d’être libre, du soir au matin !

(c) fiche par rits-u sur libre graph


Dernière édition par Zuruine le Dim 1 Oct - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/09/2017
Age : 23
Localisation : Dans la forêt ~


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Sam 30 Sep - 19:20
Bienvenue à toiiii 8D

Je te réserve un RP /PAN/

Poutouw & bonne hance pour ta fiche !

_________________
Tenue :
Haori Hakama Geta
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 06/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Sam 30 Sep - 19:21
Bienvenuuuuuuue !! :3

Bon courage pour ta fiche :3 waaah bigheart

_________________
Sango chasse en #212932
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 13/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Sam 30 Sep - 19:34
Bienvenue parmi nous! Très bon choix d'avatar, j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage!

Il nous faudra un lien, entre renards *w*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Dim 1 Oct - 1:18
HEEE MERCI ♥️

Kagesha; OF COURSE! Voyageons ensemble, on va s'marrer B)
Sango; Merciiii! Me tues pas stp, j'ai tué des humains mais j'avais une bonne raison, j'te jure! ;-;
Kurumi; HEHE... FIFIIIIIILLE A MOIIIII ♥️♥️♥️

PLUS SERIEUSEMENT J'AI FINI! ♥️
J'ai voulu faire simple et je me plie maintenant religieusement à vos critiques ~
DES BISOUS SUR VOUS TOUS!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/06/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Dim 1 Oct - 11:01
Woé bienvenue Zuruine ! T'en as un bel avatar dis-moi ! waaah
J'espère que tu te plairas parmi nous, ton personnage me semble bien haut en couleurs ! kyuuh
Le jugement suprême arrive au post suivant 8D ( Je le fais avant d'être occupée hein :'D )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/06/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! | Dim 1 Oct - 11:23

Fiche validée !

ta note en dessous



» Longueur - 9/10
» Originalité - 14.5/15
    Personnages - 7/7.5
    Histoire 7.5/7.5

» Cohérence - 10/10
» Écriture - 15/15
    Orthographe - 5/5
    Grammaire - 5/5
    Style d'écriture - 5/5
NOTE FINALE - 48,5/50

Commentaires - Encore une excellente fiche que voilà ! Pour commencer, ton style d'écriture est magnifique et rend la lecture très fluide. Au final j'ai beaucoup aimé te lire, car l'histoire, bien que modérément développée, est intéressante. Je n'ai pas grand chose à redire, si ce n'est que Zuruine est un personnage très bien construit. Je n'ai repéré que deux fautes, en soi, rien qui vaut la peine de te retirer des points. Tu gagnes un bonus de 30 points d'expérience ( car note>45 )

Félicitations, tu es validé en tant qu'Ame Impure et nous avons jugé que tu incarnes le Bōtokutama (冒魂, L'Impiété)


Tu obtiens 1455+30=1485 points d'expérience et débute au Niveau 25. Pense maintenant à créer ton arme (si magique uniquement) ou/et ton pouvoir dans la section Demande d'arme/pouvoir. Une fois ton arme/pouvoir validé(s), dirige-toi vers les instructions contenues dans le Modèle de la Fiche Technique, et transmet nous tes techniques dans la section Envoyer ses techniques. Lorsque tu les auras reçues par MP, tu pourras alors créer ta Fiche technique. Voici tes statistiques :

    PV - 142
    Attaque - 69
    Défense - 67
    Magie - 44
    Résistance - 65



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Z U R U I N E ▬ My wish should be your command! |
Revenir en haut Aller en bas
 
Z U R U I N E ▬ My wish should be your command!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» épées, rondache, paire d'épées et parades?
» Holaaaa
» Bonjour
» AIRBORNE-COMMAND 1943

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inuyasha - The last battle :: Administration :: Qui es-tu ? :: Les fiches validées-
Sauter vers: