remonterdescendre

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Kurumi } Je suis qui je suis [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 13/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Kurumi } Je suis qui je suis [100%] | Jeu 14 Sep - 14:12
KURUMI
La liberté n'a pas de prix



Informations

NOM : Malheureusement aucun. Ton grand-père te renie et refuse que tu portes le nom de ta famille. Tu n'es qu'un monstre à ses yeux, mais tu n'en restes pas moins une Hiiragi.

PRÉNOM : Kurumi, seul souvenir de ta mère morte en couche. Un doux prénom pour un renard prit en cage.

AGE : Bien que tu ressembles à une jeune femme de vingt ans, cela fait en fait cinquante ans que tes pieds foulent le sol de cette terre.

PERIODE DE FAIBLESSE La nuit entre le dernier jour du mois et le premier jour du prochain mois, est ton moment de faiblesse. Tu revêtis alors une apparence entièrement humaine qui te fait ressembler énormément à ta défunte mère.

SEXE : Personne ne peut le nier, tu es une jeune femme. Ta forte poitrine en est la preuve.

GROUPE : Hanyo, ou demi-démons, le sang d'une humaine et d'un démon-renard coulent dans tes veines.

CATÉGORIE(s) ARME : Force brute et pyrokinésie (flammes bleues)

AVATAR : Tamamo no Mae (Caster) - Fate/Extra

Derrière l'écran

PSEUDO : Bidibou

AGE : 20 ans

OU AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Never-Utopia

EXPÉRIENCE RP : Cela fait près de huit ans que je fais du rp

AVANCEMENT DANS INUYASHA : J'ai regardé tout l'anime!

FRÉQUENCE DE PASSAGE : Généralement 7/7, mais les jours de rp sont moins fréquents.

AVIS SUR LE FORUM : Le design est superbe et cela fait plaisir de voir enfin un forum rp sur Inuyasha! J'espère que notre petite communauté va s'aggrandir rapidement ~
Description psychologique


 
Remember who You are


Je suis née dans la solitude
Je suis née par erreur
J'en ai la certitude
Je ne suis qu'une horreur


Ces paroles tournoyaient dans ton esprit. Tu ne cessais pas de te les répéter, à un tel point que tu y croyais. Après tout, tu étais différente des autres, avec ces oreilles et cette queue qui n'avaient rien d'humain. Tu effrayais ces êtres mortels qui ne voyaient en toi que la progéniture d'un démon. Une calamité. Ta force brute et tes flammes avaient le don de les faire fuir. Tous évitaient ton regard. À l'époque, tu n'étais que l'ombre de toi-même. Tu détestais à la fois les humains de ta famille que ton paternel qui n'était jamais venu te chercher. Et pourtant, tu avais également peur de te retrouver entièrement seule une fois à l'extérieur du château. Et cette question te vint à l'esprit : Qui étais-tu réellement? Une Hiiragi? Un démon? Une orpheline?

Ce ne fut que lorsque Hiro te libérera que tu compris qui tu étais. Tu étais Kurumi, fille de la princesse Oichi et d'un démon-renard. Le fruit d'un amour interdit et pourtant bien réel, tu en étais persuadée. En apprenant ce qu'était la liberté, ce qu'était la vie à l'extérieur du château, tu développas un caractère plus fort. Tu n'étais plus la renarde soumise et obéissante envers ton grand-père. Tu es seule maîtresse de ta vie. Si tu as envie de quelque chose, tu le feras, tout simplement. Courir pieds nus dans l'herbe, manger des dangos à toute heure du jour, boire autant de saké que ton porte-monnaie peut payer. Toutes ces choses que tu ne pouvais pas faire par le passé, tu le fais aujourd'hui. Et si quelqu'un ose te donner des ordres, tu n'hésites pas à le remettre à sa place. Que ce soit par des paroles ou par la force. Depuis que tu es libre, tu t'es promis de ne plus jamais te soumettre à qui que ce soit.

Tu appris également à accepter qui tu étais vraiment. Une Hanyo, cette espèce rare qui était à la fois méprisée par les Démons que rejetée par les humains. Pourtant, avec le temps, tu t'habituas à cette haine et cette peur. Elles ne te font plus rien maintenant, à un tel point que tu n'hésites pas à venir en aide aux humains. Nombreux sont ceux qui ne te comprennent pas sur ce point. Pourquoi les aider s'ils ne font que fuir en te voyant? S'ils te lancent des pierres pour que tu quittes leur village? Tout simplement parce que Hiro t'a appris à les aimer malgré tout. Le coeur des Hommes est fragile et changeant. Certains sont pures et d'autres sont noirs. Il t'a montré que peu importe qui tu étais, ce n'était pas ton sang ni ton apparence qui comptait, mais ton coeur. Il t'a apprécié un peu plus chaque jour à force d'apprendre à te connaître. Alors, tu sais qu'un jour, les humains n'ayant pas peur de ce que tu es viendront vers toi et tu pourras enfin leur montrer que tu n'es pas une mauvaise personne. Seulement une femme qui n'a pas choisi sa famille. Rancunière, oui, tu l'es. Ton grand-père t'a fait souffrir tout comme les membres de ta famille. Tu leur en veux, tu les méprises, mais cette haine ne se propage pas sur les humains en général. Tout comme tu peux haïr ton paternel, tu ne détestes pas tous les démons. Peu importe la race, tu ne les mets pas tous dans le même bateau si l'un d'entre eux te blessent ou te trahissent.

Douce comme une fleur, il faut cependant apprendre à te connaître avant que tu ne montres ce côté de ta personnalité. Si ton sourire ne quitte que rarement tes lèvres, peu importe avec qui tu te trouves, ta gentillesse, ta chaleur et ta douceur ne se voient que si l'on fait attention à tes faits et gestes. Tes paroles peuvent parfois être froides à cause de ta franchise, mais cela ne fait que cacher ta bienveillance. Il faut l'avouer, toi qui est plutôt solitaire depuis la mort de Hiro, tu as du mal parfois avec les relations. Quelque peu maladroite, tu peux dire des choses blessantes sans le vouloir. Tu essaies de faire attention, mais il te faudra encore un peu de temps avant de t'adapter.



Histoire


 
Monster in a Cage


Je suis née ainsi
Une fleur enchaînée à vie
Seule dans l'obscurité
Je chante pour oublier


Si certains enfants naissent dans une famille aimante où ils sont désirés, ce n'est pas le cas pour tous, malheureusement. Ta mère est morte en couche, t'abandonnant dans une famille humaine qui n'accepterait jamais ta différence. Et ton père, tu ignores son nom et même son apparence. À croire qu'il ignore même ton existence. Ton grand-père n'avait de cesse de te répéter que ton démon de père avait profité de la naïveté de ta mère, qu'il en avait abusé même. Tu n'étais pas une enfant désirée, ni par elle, ni par les Hiiragi. Pourtant, au fond de ton coeur, tu étais certaine que ce n'était pas le cas. Que ta mère t'aurait aimé malgré ta différence, qu'elle te désirait plus que tout au monde, mais que sa vie n'avait pas été suffisamment longue pour te permettre de la rencontrer.

Ton grand-père n'avait malheureusement pas d'autres héritiers. Il n'avait eut que sa fille adorée, Oichi, qu'il aurait marié à un homme digne de confiance pour reprendre la tête de la famille. Sauf que tu étais là. Tu l'avais tuée. Il rejetait la faute sur ton père et toi, et il n'était pas rare qu'il se défoule sur toi autant verbalement que physiquement. Si étant enfant tu ne pouvais te défendre, en vieillissant, cela changea la donne. Ta force brute ne devint un secret pour personne, à un tel point que ton grand-père te faisait porter des chaînes aux poignets et aux chevilles, par simple précaution. Sans oublier ce pouvoir que ton père t'avait légué, la pyrokinésie. Un pouvoir dangereux qui blessa bien des serviteurs ou des gardes sans que tu ne le désires. Cette haine que tu possédais pour ce vieil homme se répercutait sur ces humains qui ne t'avaient pourtant rien fait. Avec le temps, et heureusement, tu appris à contrôler cette colère qui sommeillait en toi. Après tout, ce qui t'énervait davantage était ton incompréhension envers ton grand-père. Tu ne le comprenais tout simplement pas.

Bien qu'il te maltraitait, il payait le prix fort pour obtenir des professeurs qui accepteraient de faire tout de même une dame de la noblesse. Le chant, la musique, la lecture, l'art en général, toutes des matières que l'on t'enseignait, comme si le maître des lieux désirait faire de toi une femme cultivée. Il n'était, à tes yeux, qu'un homme remplit de contradictions. Il allait même jusqu'à t'inviter - ou plutôt, t'obliger - à assister à certains évènements où de nombreuses personnes importantes étaient réunies. Cependant, tu restais là, cachée derrière les rideaux de bambous. Personne ne te voyait, pas même ta silhouette. Tout ce qu'ils entendaient était le son de ta voix lorsque tu chantais ou celui de tes instruments de musique. En fait, tu étais surtout là pour que les gens profitent de tes talents. Et rapidement, des rumeurs se mirent à circuler à ton propos. Tu étais la princesse sans visage que de nombreux hommes rêvaient de rencontrer, mais également la démone du Château Hiiragi parmi les serviteurs qui connaissaient ta véritable nature.


   
I Want to be Free

Toute ta vie, tu n'as été qu'un animal en cage. Le monde extérieur t'était entièrement inconnu, mais le monde, lui, te connaissait. Les rumeurs circulaient à ton sujet. Certains racontaient que ta beauté était si grande que ton grand-père te préservait des regards tel un avare avec ses biens. Sauf que d'autres racontaient que tu étais malade et que cette maladie déformait ton visage, te rendant laide et répugnante. Les avis étaient partagés, car tous ignoraient la vérité. Seules quelques servantes et gardes digne de confiance savaient à quoi tu ressemblais. Et si l'un d'entre eux osaient parler de toi à d'autres, ton grand-père les faisait taire à jamais. Il ne voyait en toi qu'un monstre. Un démon qu'il fallait exorciser.

Comme toujours, tu étais seule dans ta chambre, cette pièce qui te servait également de prison. Des gardes étaient postés tout au tour pour s'assurer que tu n'essaierais pas de fuir. Les mains et les pieds enchaînés, tu observais par la fenêtre la pleine lune, ta seule alliée, ta confidente. Cette tristesse qui noyait ton coeur s'exprimait par tes chants mélodieux qui raisonnaient à travers le château. Tu te demandais souvent pourquoi tu n'avais jamais fui. Avec ta force brute, tu pouvais défaire ses chaînes et quitter ce château qui était la source de tes malheurs. Peut-être qu'au fond de toi, tu espérais que quelqu'un vienne te sauver, qu'il te dise que tu n'étais pas un monstre. Et puis, même si tu fuyais, où irais-tu? Tu n'avais nul part où aller, alors à quoi bon.

Perdue dans tes pensées, la porte de ta chambre s'ouvrit soudainement. Tu te tus aussitôt, quelque peu paniquée. Personne ne te rendait visite, exceptés ceux ayant reçu l'autorisation de ton grand-père. Ton premier réflexe fut de te cacher dans la pénombre, derrière un paravent, pour observer l'inconnu. Les gardes l'avaient laissé pénétrer seuls et, à en croire sa tenue, il s'agissait probablement d'un moine. À la demande de ton grand-père, il était venu exorciser le mal qui était en toi. Ce vieil homme ne parvenait toujours pas à accepter ta véritable nature et encore moins à faire son deuil depuis que sa précieuse fille était morte. « Je ne peux pas croire qu'une jeune femme avec une voix si magnifique puisse être un monstre. Sortez, Hime-sama, je ne vous ferai aucun mal. » déclara-t-il soudainement en observant dans ta direction. Il savait où tu étais, mais il attendait sagement que tu viennes à lui. Il s'était même agenouillé et te tendait la main. Tu étais méfiante, et c'était compréhensible. Ceux qui te voyaient te traitaient de démon, de monstre, et ils n'avaient pas tout à fait tort. Le sang d'un démon coulait dans tes veines, mais tu étais également à moitié humaine. Nombreux étaient ceux qui l'oubliaient.

Tu ignores combien de temps tu es restée dans l'ombre, à l'observer, à le juger, mais il n'avait pas bougé. Il s'était même présenté et raconté une partie de sa vie. Il parlait sans même se soucier de si tu lui répondrais ou non. Cet homme, ce Hiro, désirait simplement gagner ta confiance. Ce qu'il réussit à faire. « Pourquoi n'essayez-vous pas de m'exorciser? C'est bien mon Seigneur qui vous envoie, non? » Il se contenta de sourire, dans un premier temps, avant de te répondre. « À ce que je sache, vous ne m'avez pas attaquer. Je ne vois aucune raison de m'en prendre à vous. » Hiro se leva afin de se rapprocher du paravent où tu te cachais, mais jamais il n'essaya de te regarder. Il ne fit que se tenir debout, tout près, la main tendue de l'autre côté. Silencieusement, tu fixais cette grande main invitante. « Hime-sama, n'avez-vous pas un souhait que vous voudriez réaliser? » Cette question te surprit grandement, mais la réponse était évidente à tes yeux. Il ne voulait pas t'exorciser, mais t'aider. Ta petite main se glissa alors dans la sienne alors que de tes lèvres s'échappa ta réponse. « Je veux être libre. » D'un geste doux, bien que soudain, il t'attira vers lui, à la lumière de la lampe qui brûlait au milieu de la pièce. Tes yeux ambrés s'écarquillèrent alors qu'il te contemplait, sans aucun dégoût dans le regard. « Alors, je vous y aiderai. »


 
A New Life

Le bonheur te souriait enfin. Libérée de tes chaînes, tu pouvais enfin marcher et bouger sans limite. Ton grand-père eut du mal à accepter l'offre de Hiro. Il ne supportait pas l'idée de te voir partir, que tous découvrent ta vraie nature. Peut-être qu'au fond, il était tout de même attaché à toi. Sauf qu'il finit par céder à la condition que la rumeur de ta mort se répande à travers le pays. Ainsi, personne ne t'associerait avec la mystérieuse princesse de la famille Hiiragi.

Avec Hiro, tu as énormément voyagé. Tu as découvert des endroits dont tu ignorais tout. Et avec lui, tu appris à te servir de tes pouvoirs pour vaincre les démons. Ensemble, vous formiez un magnifique duo. Hiro t'apprit de nombreuses choses que tu n'aurais jamais pu apprendre en vivant recluse dans ce château. Préparer des repas, apprendre à se nourrir en pleine forêt, se défendre contre les youkais. Si certains vous considéraient comme des amants, à tes yeux, il ne l'était pas. Il était plutôt ton sauveur, ton mentor et un membre de ta famille. Car oui, tu le considérais comme étant le grand frère que tu n'avais jamais eu.

Les années passèrent et le cycle de la vie poursuivit son cour, emportant avec elle Hiro. Toi qui étais une Hanyo, tu avais la chance de garder une apparence jeune et de vivre longtemps, mais lui n'était qu'un humain. Tu sus ce que c'était de perdre un être cher et de se sentir complètement perdue dans ce vaste monde. Il était ton guide, ta bouée de sauvetage, mais maintenant qu'il n'était plus là, tu ne savais plus où aller. Alors, tes pas te guidèrent à travers le pays, cherchant un endroit où tu pourrais t'installer sans avoir honte de ce que tu étais. Hélas, ce n'était pas tout le monde qui acceptait les demi-démons dans ton genre. Sauf que tu continues d'avancer et d'espérer, car c'est tout ce qu'il te reste à présent. L'espoir de trouver un jour ta place.

(c) fiche par rits-u sur libre graph


Dernière édition par Kurumi le Mer 27 Sep - 1:04, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/06/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Kurumi } Je suis qui je suis [100%] | Jeu 14 Sep - 19:35
De manière plus officielle, bienvenue sur le forum Kurumi ! music Il me tarde de lire ta fiche, mais en attendant, je te souhaite bonne chance pour la poursuivre. ♥️ c:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 13/09/2017


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Kurumi } Je suis qui je suis [100%] | Mer 27 Sep - 1:04
Merci Kagome! mille ans plus tard
J'ai enfin terminé ma fiche, en espérant que tout es en ordre. Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/06/2016


Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Kurumi } Je suis qui je suis [100%] | Sam 30 Sep - 12:30

Fiche validée !

ta note en dessous



» Longueur - 10/10
» Originalité - 13/15
    Personnages - 5.5/7.5
    Histoire 7.5/7.5

» Cohérence - 10/10
» Écriture - 15/15
    Orthographe - 5/5
    Grammaire - 5/5
    Style d'écriture - 5/5
NOTE FINALE - 48/50

Commentaires - Ton style d'écriture est magnifique. La longueur est au rendez-vous, et on ne retrouve pas une impression de déjà-vu quand on découvre ton histoire, qui se lit bien d'ailleurs. Le fait que tu aies bien parlé d'elle comme vivant persécutée à cause de son hybridité est très appréciable, car à l'image de ce que j'attends pour tous les demi-démons. Je n'ai été arrêtée que deux fois pour deux fautes, pardonnables pour la longueur. On voit que tu t'es beaucoup appliquée, et ça paye ! En bref, un très bon exemple de fiche qui est simple et excellente à la fois. J'ai hâte de voir ce que tu nous réserve pour cette petite beauté ! Tu gagnes un bonus de 30 points d'expérience. (car note>45)

Félicitations, tu es validée en tant qu'Ame Pure et nous avons jugé que tu incarnes le Sakimitama (幸魂, l'Amour)


Tu obtiens 1440+30=1470 points d'expérience et débute au Niveau 25. Lis maintenant les instructions contenues dans le Modèle de la Fiche Technique, et transmet nous tes techniques dans la section Envoyer ses techniques. Lorsque tu les auras reçues par MP, tu pourras alors créer ta Fiche technique. Voici tes statistiques :

    PV - 108
    Attaque - 42
    Défense - 63
    Magie - 89
    Résistance - 63



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Kurumi } Je suis qui je suis [100%] |
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurumi } Je suis qui je suis [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JE SUIS UN CORROMPU ET JE CONNAIS MES COLLABORATEURS !
» Quel pokémon suis-je ?
» Roylee ✻ C'est un SOS, je suis touché je suis à terre.
» Suis-je c'que les gens pensent que je suis ? Ou bien suis-je c'que je suis, quoi qu'les gens pensent : tu me suis ? | Nuage de Lierre
» MJVERSAIRE ღ Eat. Pray. Gnutgnut.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inuyasha - The last battle :: Administration :: Qui es-tu ? :: Les fiches validées-
Sauter vers: